Nike Air Force One Blazer Grey

Pourquoi ne pas gorger Ptitencul et s abreuver de son sang ? A bout de soif je commence boire le jus de citron artificiel que nous avions amen en cas de plaie corallienne quand soudain le gazouillement timide d une source d eau m illumine. Je jette mon sac et plonge ma t te dans un l ger trou d eau. Olivier et Ptitencul ne sont pas m contents non plus.

Parfois, il s’énerve cru: Occupez vous de vos enfants! (aux parents d’élèves). Elle la joue rénovation de la politique, dans l’intérêt des Parisiens, expression qui revient en boucle. Généralement pondérée, mais pas toujours. Au moment de la sortie de la X Box, le spot vantant les mérites de la nouvelle console Microsoft proposait ouvertement l’hédonisme ludique comme alternative à l’angoisse existentielle: Life is short. Play hard. Nike a même décidé de troquer son légendaire Just do it pour un nouveau slogan: Play..

Châtelet les Halles, à Paris, le succès des claquettes ne se dément pas. Parmi les modèles les plus populaires, on trouve les Adilettes proposées par Adidas (40 euros la paire) et les Benassi de Nike (30 euros la paire). A se vend comme des petits pains et tout le monde en achète, surtout les familles.

A l’orée du choc des deux Racing les plus populaires du foot français lundi, ce n’est pas celui que tout le monde attendait qui tient la corde pour retrouver la L1 la saison prochaine. Ce Lens Strabourg qui clôturera la 36eme journée de L2 (20h45), ce sont bien les Alsaciens, leaders avec deux points d’avance sur le duo Amiens Troyes, qui l’aborderont en position de force. Même s’il ne faut pas oublier que les Nordistes passeraient de la 6eme à la 2eme place et reviendraient à un point de leur adversaire du soir en cas de victoire.

A 9H30 au Conseil Régional : Bernard Gauducheau participe à la dernière séance plénière du conseil régional avant les élections régionales au cours de laquelle les élus voteront un plan d’urgence en faveur des réfugiés. Une cinquantaine de Vanvéens, dont Hervé Holvet, Philippe Thieffine, conseillers municipaux, ont fait la traversée de Quiberon à Belle Ile en mer lieu du mariage ! C est le signe du renouveau du conseil municipal d’après Maxime Gagliardi adjoint au maire et protecteur des nouvelles pousses républicaines pour lequel il y en aura d’autres (célébrations) d’ici la fin du mandat, parmi les élus. Un jeune pousse des Républicains qui ne tient pas sa langue dans sa poche, mais en privé, jamais en public, comme a pu le vérifier plusieurs fois le maire, sur des sujets brûlants.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire